Pour une écologie de la santé - La Semaine Vétérinaire n° 1887 du 19/02/2021
La Semaine Vétérinaire n° 1887 du 19/02/2021

LIVRE

COMMUNAUTÉ VÉTÉRINAIRE

Auteur(s) : MICHEL BERTROU

Avec l’appui de l’écologue Serge Morand1, cette nouvelle grande enquête de la documentariste Marie-Monique Robin - connue pour avoir dénoncé les pratiques de la multinationale Monsanto - vient nourrir un débat nécessaire sur les facteurs d’émergence des zoonoses et répondre au déni - illustré par les propos de Luc Ferry cités au début du livre2 - quant à leur relation directe avec le délabrement des écosystèmes. Les scientifiques interrogés par la journaliste (62 au total !) attestent que les débordements épidémiques actuels étaient non seulement prévisibles mais prévus et que le changement climatique, la globalisation, la déforestation et, surtout, la perte de la biodiversité en sont les leviers bien identifiés. Tous ces chercheurs internationaux - biologistes, écologues, médecins, vétérinaires - témoignent de l’insuffisance de gouvernances plus réactives que proactives, privilégiant la biosécurité ou les scénarios du pire au lieu de s’attaquer aux causes. À la vision techniciste et encore trop anthropocentrée de la santé, ils opposent une approche systémique, décloisonnée, portée notamment par les concepts One Health (« Une seule santé » et Planetary Health (« santé planétaire »). L’urgence de développer une écologie mondiale de la santé se heurte maintenant à notre modèle de développement et au déni qui le cautionne. D’où l’importance d’offrir une tribune aux scientifiques, comme cet essai et le documentaire à venir.

1. Chercheur au Centre national de la recherche scientifique (CNRS) et au Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement (CIRAD), auteur en 2020 de L’Homme, la Faune sauvage et la Peste, la Colère d’un écologue de combat, éditions Fayard.

2. « Voir un lien entre la pollution de l’air, la biodiversité et le Covid-19 relève du surréalisme, pas de la science », L’Express du 30 mars 2020.

La Fabrique des pandémies, Préserver la biodiversité, un impératif pour la santé planétaire de Marie-Monique Robin, avec la collaboration de Serge Morand, éditions de La Découverte, 20,5 × 14 cm, 352 pages, 20 € (e-book : 12,99 €).

Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr