La Semaine Vétérinaire n° 1887 du 19/02/2021

RECHERCHE

PRATIQUE MIXTE

FORMATION

CLOTHILDE BARDE

CONFÉRENCIERS

RACHEL LEFEBVRE, université Paris-Saclay, Institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement (INRAE), AgroParisTech.

PIERRE GERMON, université de Tours, infectiologie et santé publique (ISP), Institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement (INRAE).

Article rédigé d’après la conférence présentée le 3 décembre 2020 lors du congrès des 3R, Rencontres recherches ruminants.

En élevage laitier, les mammites restent un problème sanitaire et économique majeur, avec une incidence moyenne de 40 % de vaches atteintes1. Bien que les effets environnementaux soient prépondérants sur ce caractère, sa variabilité génétique est également importante. La sélection génomique sur la résistance aux mammites est donc un levier pour réduire cette incidence. Depuis 2012 l’index « santé de la mamelle » est disponible en France et intégré dans les objectifs de sélection des races laitières. Il combine les index de score ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr