La Semaine Vétérinaire n° 1887 du 19/02/2021

ÉCOCITOYENNETÉ

PRATIQUE CANINE FÉLINE NAC

ANNE-CLAIRE GAGNON

Et si les litières végétales devenaient la norme ? Trop polluantes, non valorisables, potentiellement cancérigènes, les litières à base de silice sont de plus en plus décriées. Une proposition de loi visant leur interdiction sera même prochainement débattue.

L’empreinte écologique des chats est dans l’œil de mire des collectivités locales. C’est aussi un sujet de réflexion des consomm’acteurs comme des producteurs de litières au niveau mondial. Dès juin 2019, le distributeur Carrefour et le fabricant Mars Petcare annonçaient arrêter la vente de litières de silice pour des raisons environnementales. Le début d’une évolution salutaire. Un sujet de poids Le constat est simple : la litière minérale fait partie des déchets ultimes, non compostables, classés déchets toxiques après incinération, devant être enfouis. ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK