REVUE DE PRESSE SCIENTIFIQUE - La Semaine Vétérinaire n° 1886 du 12/02/2021
La Semaine Vétérinaire n° 1886 du 12/02/2021

PRATIQUE MIXTE

FORMATION

Auteur(s) : OLIVIER SAMSON

Dosage des anticorps dans et de sa variation en préparation de vêlage le lait contre D. viviparus et prédiction des cas cliniques de bronchite vermineuse

Selon les résultats de cette étude, en mesurant la quantité d’anticorps dirigés contre Dictyocaulus viviparus dans le lait de tank à l’aide de la technique Elisa, il est possible de prévoir un épisode clinique de bronchite vermineuse dans le cheptel laitier (seuil de positivité de 0,41 ORD, pour RDO, ratio de densité optique). Dans plus de la moitié des cas, un test positif du lait est trouvé avant la survenue d’un épisode clinique de bronchite vermineuse. Par ailleurs, en 2018, 47 % des tests positifs étaient retrouvés dans les 12 semaines avant l’épisode clinique et 42 % en 2019.

Vanhecke M., Charlier J., Strube C. et coll., Association between Dictyocaulus viviparus bulk tank milk antibody levels and farmerreported lungworm outbreaks, Vet. Parasitol., 2020; 288:109280.

© Zyabich – Istock

Comparaison de la pâte caustique et du fer pour écorner les veaux laitiers

Les auteurs montrent dans cette étude que, dans les mêmes conditions de sédation (anesthésie locale et analgésique), les veaux se souviennent d’une expérience plus négative lorsqu’ils sont écornés à l’aide d’une pâte caustique comparativement à un fer chaud.

Ede T., Von Keyserlingk M.A.G. et Weary D.M., Conditioned place aversion of caustic paste and hot-iron disbudding in dairy calves, J. Dairy Sci., 2020; 103(12):11653-11658.

Importance du temps de couchage Dosage des anticorps dans et de sa variation en préparation de vêlage

Cette étude montre que chez les animaux en pré-partum, le temps de couchage journalier et sa régularité sont des données importantes à monitorer. En effet, chez les animaux ayant des temps de couchage de 8 à 10 heures ou supérieur à 16 heures par jour ou chez ceux ayant des variations de temps de couchage interjournalier, les taux sanguins d’acides gras non estérifiés sont élevés 7 jours avant le vêlage et le risque de vêler d’un veau mort jusque dans les 24 heures post-partum est plus important.

Menichetti B.T., Piñeiro J.M., Barragan A.A. et coll., Association of prepartum lying time with nonesterified fatty acids and stillbirth in prepartum dairy heifers and cows, J. Dairy Sci., 2020; 103(12):11782-11794.

© SanneBerg – Istock

Conséquences de la taille et du positionnement de l’utérus sur la fertilité

La taille et la position de l’utérus dans le bassin ont des conséquences sur la reproduction des vaches laitières. En effet, l’étude présentée ici montre que chez les vaches ayant un utérus de taille importante (situé entièrement en dehors de la filière pelvienne), le risque d’échec d’ovulation ou de moins bonne réussite de l’insémination artificielle ou d’avortement embryonnaire tardif (entre 31 et 60 jours post IA) est plus élevé.

Madureira A.M.L., Poole R.K., Burnett T.A. et coll., Size and position of the reproductive tract impacts fertility outcomes and pregnancy losses in lactating dairy cows, Theriogenology, 2020;158:66-74.

© MarioGuti – Istock
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr