La Semaine Vétérinaire n° 1886 du 12/02/2021

NÉONATALOGIE

PRATIQUE CANINE FÉLINE NAC

TANIT HALFON

Le poids des chiots à la naissance est un indicateur de choix pour appréhender le risque de mortalité néonatale révèlent de récents travaux de recherche du centre NeoCare de l’ENVT. La taille de la portée et l’âge de mise à la reproduction de la femelle sont apparus comme des facteurs influençant la survie des chiots de faible à très faible poids.

Comment améliorer la survie des chiots durant leurs premiers jours de vie ? La recherche menée au centre NeoCare (néonatalogie des carnivores, reproduction et élevage) de l’École nationale vétérinaire de Toulouse permet d’avancer sur cette question. Des récents travaux1,2 ont ainsi permis de progresser dans la compréhension des déterminants favorisant un faible poids à la naissance, et d’identifier des facteurs de risque de mortalité néonatale suivant le poids de l’animal. En effet, le faible poids à la naissance est bien connu ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr