La Semaine Vétérinaire n° 1886 du 12/02/2021

ENQUÊTE

PRATIQUE MIXTE

GRÉGOIRE KUNTZ*, VINCENT JEGOU**, CLOTHILDE BARDE***


*Groupement de défense sanitaire (GDS) de Bretagne
**responsable des projets Ruminants chez CEVA Santé animale

Alors que la fièvre Q fait l’objet d’une surveillance lors d’avortements en élevage de bovins en France depuis plusieurs années, les dernières données d’une étude menée par le Groupement de défense sanitaire de Bretagne et CEVA Santé animale en collaboration avec Evolution, une coopérative de service d’insémination, ont permis de confirmer son incidence sur les performances de reproduction des bovins.

Par an, 23 euros. Telle est l’estimation du coût moyen par vache et par an lié aux baisses de performance de reproduction des vaches dans des troupeaux présentant des avortements dus à la fièvre Q, selon les conclusions d’une étude menée par le Groupement de défense sanitaire (GDS) de Bretagne et CEVA Santé animale, en collaboration avec Evolution, une coopérative de service d’insémination1. Cette enquête s’inscrit dans la démarche de nombreux travaux de recherche2,3,4. Pour mieux connaître l’incidence de la ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK