La Semaine Vétérinaire n° 1886 du 12/02/2021

ANALYSE

MICHAELLA IGOHO-MORADEL

LE BREXIT A-T-IL EU UN IMPACT SUR LA DISPONIBILITÉ DE MÉDICAMENTS VÉTÉRINAIRES DANS L’HEXAGONE ? JEAN-PIERRE ORAND, DIRECTEUR DE L’AGENCE NATIONALE DU MÉDICAMENT VÉTÉRINAIRE (ANSES-ANMV) DÉTAILLE POUR NOUS LES COULISSES DE CETTE TRANSITION QUI S’EST FAITE EN DOUCEUR.

L’Agence a-t-elle identifié des médicaments qui pourraient poser un problème de disponibilité après le Brexit ? À l’approche du Brexit, nous avons identifié tous les médicaments qui ne respectaient pas la réglementation européenne. Cette dernière exige que le titulaire de l’autorisation de mise sur le marché (AMM), le fabricant responsable de la libération des lots, le fabricant responsable du contrôle de la qualité et le responsable de la pharmacovigilance soient situés au sein de l’UE. Nous avons contacté les titulaires d’AMM des ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr