UN OUTIL DISPONIBLE EN LIGNE » - La Semaine Vétérinaire n° 1885 du 05/02/2021
La Semaine Vétérinaire n° 1885 du 05/02/2021

PRATIQUE CANINE FÉLINE NAC

Auteur(s) : AMÉLIE MUGNIER

QUATRE QUESTIONS À VINCENT BIOURGE, VÉTÉRINAIRE, DIPL. ACVN & ECVCN1, DIRECTEUR SCIENTIFIQUE CHEZ ROYAL CANIN

Quelles recommandations peut-on faire aux vétérinaires ?

Comme chez l’Homme, une prise en charge particulière devrait être proposée pour les animaux âgés. En effet, des bilans annuels à partir de 7 ans permettraient de diagnostiquer précocement certaines affections du chat âgé, de gagner du temps sur la mise en place du traitement et donc d’améliorer le confort de ces animaux. L’utilisation de Renal Detect lors de ce bilan annuel permettra d’identifier les animaux pour lesquels un suivi plus rapproché de la fonction rénale est nécessaire. Ainsi, si le résultat est « à risque », le vétérinaire pourra suggérer au propriétaire de revenir plusieurs fois avant la prochaine visite annuelle, en procédant par exemple à un contrôle de la fonction rénale tous les 3 mois.

De nombreux outils sont déjà disponibles pour aider les vétérinaires dans la gestion de la MRC chez le chat, dont le dosage de la SDMA2, quelle est la place de Renal Detect dans ce paysage ?

Renal Detect est un outil de détection et non de diagnostic. Il est donc complémentaire au dosage de la SDMA. Ce dernier pourra être proposé pour les animaux identifiés comme « à risque » dans le cadre du suivi de la fonction rénale de manière à détecter au plus tôt le développement d’une MRC.

Comment les vétérinaires pourront-ils utiliser Renal Detect ?

L’outil Renal Detect sera très prochainement disponible gratuitement sur une plateforme en ligne accessible à l’ensemble des vétérinaires. Le lancement est prévu au cours du premier semestre 2021. Il suffira de saisir les valeurs des trois paramètres et le système renverra le statut du chat : à risque, non à risque ou déjà atteint.

Intelligence artificielle et médecine préventive : qu’en pensez-vous ?

C’est une association qui a de belles années devant elle ! L’entreprise a investi dans l’intelligence artificielle. Les outils comme Renal Detect pourront être affinés – par race par exemple ou sur d’autres caractéristiques – en intégrant de nouvelles données pour rendre le modèle plus robuste. De plus, de nouveaux outils de prédiction et d’aide au diagnostic seront très probablement développés dans les années à venir.

1. American College of Veterinary Nutrition et European College of Veterinary and Comparative Nutrition.

2. Pour l’instant, il n’existe pas d’études comparatives entre ce nouvel outil et le dosage de la diméthylarginine symétrique (SDMA).

Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr