La Semaine Vétérinaire n° 1884 du 29/01/2021

PRATIQUE MIXTE

TANIT HALFON

AU VU DU CARACTÈRE TRÈS CONTAGIEUX DU VIRUS, LA DGAL N’EXCLUT PAS UNE CRISE DE GRANDE AMPLEUR. L’ATTEINTE RAPIDE DE LA ZONE DE LA CHALOSSE, DANS LE DÉPARTEMENT DES LANDES, A ÉTÉ UN FACTEUR AGGRAVANT.

Cette épizootie diffère-t-elle de celle de 2016-2017 ? Le virus responsable de l’épizootie actuelle est en majeure partie de type H5N8. Certaines caractéristiques du virus sont communes à celui de 2016-2017. Il est également très contagieux, voire davantage, et diffuse rapidement au sein d’un élevage. Il est résistant dans l’environnement et peut se diffuser directement par contact entre animaux ou indirectement par des objets souillés (bottes, outils, véhicules). La voie aéroportée est parfois la seule voie de contamination envisagée dans certains foyers. ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK