La Semaine Vétérinaire n° 1884 du 29/01/2021

COMPORTEMENT

PRATIQUE CANINE FÉLINE NAC

CAMILLE GASSMANN*, MARIE LOPEZ**


*CEAV de médecine du comportement des animaux domestiques
**vice-présidente de l’Association de protection vétérinaire (APV)
***secrétaire de la Société francophone d’éthologie vétérinaire (SFEV).
****DU de psychiatrie vétérinaire.

Méconnue et cible de préjugés, cette activité canine encadrée par la loi n’est effectuée que par des chiens à l’obéissance parfaite, dont la cible n’est pas l’humain mais la toile qui le recouvre.

Notre confrère Loïc Dombreval, député des Alpes-Maritimes, dans son rapport de mission sur le bien-être des animaux de compagnie remis au gouvernement le 23 juin 20201, propose d’interdire la pratique du mordant sportif. Le 30 juillet dernier, interrogé à ce propos sur RMC2, il déclarait : « Je considère que des gens, aujourd’hui, utilisent leur animal comme une arme par destination », avant d’ajouter qu’« il y a d’autres activités sportives de loisirs extraordinaires à faire avec son chien plutôt que de l’entraîner à mordre ». Le ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK