La Semaine Vétérinaire n° 1884 du 29/01/2021

COMPORTEMENT

PRATIQUE CANINE FÉLINE NAC

CAMILLE GASSMANN*, MARIE LOPEZ**


*CEAV de médecine du comportement des animaux domestiques
**vice-présidente de l’Association de protection vétérinaire (APV)
***secrétaire de la Société francophone d’éthologie vétérinaire (SFEV).
****DU de psychiatrie vétérinaire.

Méconnue et cible de préjugés, cette activité canine encadrée par la loi n’est effectuée que par des chiens à l’obéissance parfaite, dont la cible n’est pas l’humain mais la toile qui le recouvre.

Notre confrère Loïc Dombreval, député des Alpes-Maritimes, dans son rapport de mission sur le bien-être des animaux de compagnie remis au gouvernement le 23 juin 20201, propose d’interdire la pratique du mordant sportif. Le 30 juillet dernier, interrogé à ce propos sur RMC2, il déclarait : « Je considère que des gens, aujourd’hui, utilisent leur animal comme une arme par destination », avant d’ajouter qu’« il y a d’autres activités sportives de loisirs extraordinaires à faire avec son chien plutôt que de l’entraîner à mordre ». Le ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr