La Semaine Vétérinaire n° 1884 du 29/01/2021

DERMATOLOGIE

PRATIQUE CANINE FÉLINE NAC

FORMATION

LAURENT MASSON

CONFÉRENCIERS

CHARLINE PRESSANTI, Dipl. ecvd, praticienne hospitalière à l’envt.

JÉRÔME ABADIE, Dipl. ecvp, maître de conférences à Oniris.

Article rédigé d’après une conférence présentée au congrès de l’Association française des vétérinaires pour animaux de compagnie (Afvac) de novembre 2019 à Lyon.

Face à une masse cutanée, il convient de se demander quelle en est l’origine. Il peut s’agir eneffet de cellules tumorales ou inflammatoires, d’un nodule stérile ou infectieux. Certains éléments aident pour le diagnostic différentiel. Il importe de recueillir l’anamnèse et des commémoratifs précis : évolution rapide ou non, nombre de masses, aspect ulcéré ou non, localisation, âge de l’animal, etc. Parfois, l’apparence est pathognomonique, comme l’aspect rosé d’un adénome sébacé chez un chien âgé, une prolifération exo phytique lors de ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr