La Semaine Vétérinaire n° 1883 du 22/01/2021

EXPRESSION

LA QUESTION EN DÉBAT

FRÉDÉRIC THUAL

Les applications numériques d’aide à la prévention et à la gestion sanitaire se multiplient. À destination des vétérinaires ruraux et équins, les outils disponibles actuellement sont-ils bien adaptés aux besoins des vétérinaires ?

ON RESTE OUVERT… À UNE APPLICATION QUI RÉPONDE VRAIMENT À UN BESOINLOÏC CHAUDRON (LIÈGE 09) Vétérinaire praticien mixte, les Vétérinaires d’Alésia, Venarey-Les-Laumes (Côte-d’Or) Nous utilisons assez peu les applications. Voire pas du tout. Pendant le confinement, nous avons essayé de mettre en place LinkyVet en canine et en équine, mais pour le suivi et les contrôles des bovins notre clientèle tient beaucoup aux rendez-vous physiques. Résultat, une fois le confinement passé, on est revenu aux visites sur place. Personnellement, je préfère aussi ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr