La Semaine Vétérinaire n° 1883 du 22/01/2021

PRATIQUES D’ÉLEVAGE

PRATIQUE MIXTE

FORMATION

MORGANE RÉMOND

Actuellement, environ 72 % des porcs mâles domestiques français sont castrés (Uniporc Ouest, 2019). Cette pratique permet d’élever des mâles plus calmes, donnant une viande plus tendre et sans risque d’odeur urineuse à la cuisson (odeur de verrat). Cette odeur est majoritairement due à deux molécules stockées dans les tissus graisseux1 : l’androsténone caractérisée par une odeur d’urine et le scatole caractérisé par une odeur fécale dont la dégradation est inhibée par les hormones sexuelles. Toutefois, la castration altère les capacités de ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK