La Semaine Vétérinaire n° 1881 du 08/01/2021

FINANCES

ENTREPRISE

JACQUES NADEL

Acheter, louer, posséder en nom propre un véhicule pour ses déplacements professionnels, ou le mettre au nom de la société, le mode d’acquisition et de financement d’une voiture a toujours été un dilemme pour le chef d’entreprise. De plus, les problématiques fiscales liées à la déductibilité des charges s’en mêlent. Le point sur la question.

Avant d’acquérir un véhicule de société, il convient de bien mesurer l’impact du mode de financement sur les finances de l’entreprise. L’optimisation fiscale passe par un certain nombre de choix allant du mode de financement à l’inscription ou non à l’actif de l’entreprise, au registre des immobilisations. Ce choix relève en général d’une décision personnelle. L’inscription d’un véhicule au bilan de la société peut être choisie parce qu’elle vient enrichir le patrimoine professionnel et son usage n’est pas limité. L’acquisition au ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK