La Semaine Vétérinaire n° 1877 du 27/11/2020

DOSSIER

JEAN-PIERRE KIEFFER

NOUVEAU CONFINEMENT, PERSPECTIVES INCERTAINES SUR LE DÉCONFINEMENT… SI LES ENTREPRISES VÉTÉRINAIRES FONT EXCEPTION À LA FERMETURE DES ÉTABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC, LEUR ACTIVITÉ N’EN EST PAS MOINS IMPACTÉE. DANS CE CONTEXTE, L’EMPLOYEUR A DES RESPONSABILITÉS QU’IL DOIT ASSUMER. IL BÉNÉFICIE EN OUTRE DE MESURES DE SOUTIEN QU’IL CONVIENT DE CONNAÎTRE.

Les mesures de fermeture des entreprises sont reconduites, mais ne s’appliquent pas aux structures vétérinaires et, par extension, aux lieux d’élevage et domicile des propriétaires d’animaux où doivent se rendre les vétérinaires. Contrairement à la première période de confinement où les vétérinaires devaient se concentrer sur les activités qu’ils estimaient essentielles, avec le reconfinement il n’y a pas de restriction d’activité, mais il convient de respecter les consignes de sécurité sanitaire. Une adaptation des conditions d’exercice est donc à nouveau ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK