La Semaine Vétérinaire n° 1868 du 25/09/2020

IATROGÉNIE

PRATIQUE CANINE FÉLINE NAC

FORMATION

MYLÈNE PANIZO

CONFÉRENCIER

JACQUES BIETRIX, praticien à la clinique vétérinaire de l’Arche (Valence, Drôme) et membre du comité de suivi des médicaments vétérinaires à l’Agence nationale du médicament vétérinaire (ANMV).

Article rédigé d’après une présentation faite à l’Association française des vétérinaires pour animaux de compagnie (AFVAC) à Lyon, en novembre 2019.

De nombreux médicaments peuvent entraîner des effets indésirables par altération de la fonction rénale, certains sont bien connus, comme les anti-inflammatoires non-stéroïdiens (AINS) ou les diurétiques. Chez l’humain, environ 20 % des insuffisances rénales aiguës sont pharmaco-induites. Il n’y a pas de données sur le sujet en médecine vétérinaire, mais les effets indésirables rénaux des médicaments sont généralement décrits comme étant rares dans les résumés des caractéristiques du produit (RCP) des médicaments. Ils peuvent cependant être très graves pour l’animal et ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK