DES CRAINTES CONFIRMÉES - La Semaine Vétérinaire n° 1868 du 25/09/2020
La Semaine Vétérinaire n° 1868 du 25/09/2020

ÉDITO

Auteur(s) : CLOTHILDE BARDE

Fonctions : Rédactrice

Le constat est toujours le même. Un an après que les contours d’un accord de libre-échange ont été définis entre l’UE et le Mercosur, le rapport de la commission d’experts visant à définir l’impact et la réalité des menaces portées par ce traité1, remis au Premier ministre, Jean Castex, le 18 septembre 2020, conforte les réticences. Concurrence déloyale, déforestation, hausse des émissions de gaz à effet de serre et normes sanitaires moins strictes sont en effet à craindre selon les experts. Malgré certaines opportunités économiques, le texte est donc jugé « non satisfaisant en l’état » par le Premier ministre. D’ailleurs, dans le contexte de pandémie actuel, où les questionnements sur le maintien de la souveraineté alimentaire de la France et sur la protection de l’environnement sont majeurs, ce refus politique prend tout son sens. Figure de proue lors du confinement, les éleveurs français sont légitimes d’obtenir des garanties solides. Espérons que le gouvernement suive cette ligne de conduite même si le chemin doit être encore long avant la ratification d’un accord définitif à l’unanimité par tous les États membres de l’UE et le Parlement européen.

1 www.bit.ly/3mEweQW

Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr