LES CAUSES DE COLITE AIGUË CHEZ LE CHEVAL - La Semaine Vétérinaire n° 1867 du 18/09/2020
La Semaine Vétérinaire n° 1867 du 18/09/2020

APPAREIL DIGESTIF

PRATIQUE MIXTE

FORMATION

Auteur(s) : ANNE COUROUCÉ

La colite équine aiguë est une maladie associée à une morbidité et à une mortalité chez les chevaux en tant qu’individus, ayant un impact potentiel sur les troupeaux. Cette affection représente environ 5 % des admissions dans les hôpitaux vétérinaires équins. L’étiologie reste indéterminée dans généralement plus de la moitié des cas et la mortalité est d’environ 40 %. Cliniquement, la colite aiguë est définie notamment par la présence de diarrhée, de la fièvre, de l’inappétence, une neutropénie ainsi que des images échographiques mettant en évidence une augmentation de l’épaisseur de la paroi du colon (photo) et la présence de liquide dans le cæcum et/ou le colon. La mortalité augmente avec la présence de neutrophiles toxiques dans le sang périphérique. De plus, les chevaux présentant deux symptômes ou plus de réponse inflammatoire systémique (SIRS) à l’admission ont un taux de mortalité élevé. La colite est un terme large utilisé pour décrire une symptomatologie courante due à de multiples causes. Clostridium difficile, Neorickettsia risticii et Salmonella spp sont les agents les plus connus générant une colite, mais il existe d’importantes différences en fonction des zones géographiques. À noter que des causes non infectieuses de colite (intoxication aux glands et aux anti-inflammatoires non stéroïdiens par exemple) peuvent également exister.

Clostridiose

Clostridium difficile a été reconnu comme la cause la plus diagnostiquée de colite aiguë équine, mais ce résultat peut être biaisé par les limites de l’approche diagnostique. En effet, la PCR peut mettre en évidence des porteurs sains et non pas des chevaux malades. Il est donc important de détecter la toxine directe plutôt que le gène par PCR. De même, C. perfringens est probablement surdiagnostiqué dans la colite du cheval adulte. Comme pour C. difficile, le diagnostic devrait être basé sur la détection de la toxine directe plutôt que sur la PCR. Enfin, récemment et pour la première fois, Clostridium sordellii a été mis en évidence comme cause présumée de colite aiguë mortelle chez les chevaux adultes, suggérant qu’il existe des causes encore inconnues de colite chez le cheval.

Salmonellose

Le diagnostic de salmonellose est problématique dans les milieux, comme les hôpitaux vétérinaires, où Salmonella spp est présente. En effet, cela peut fausser le diagnostic étiologique lorsque Salmonella spp est détecté chez des chevaux porteurs alors que cet agent ne contribue pas à la colite.

Coronavirus

Les causes de colite aiguë virales sont rares. Chez le cheval adulte, le coronavirus peut provoquer une diarrhée qui peut « imiter » la salmonellose.

Potomac Horse Fever

En Amérique du Nord, une augmentation du nombre de cas de fièvre du Potomac (PHF) a été notée ces dernières années, avec identification de nouvelles souches de N. risticii, représentant probablement de nouvelles espèces de Neorickettsia, qui sont non identifiées par les tests actuels basés sur la PCR.

D’après ARROYO L., ARNOLD C. E., BARHAM M. et coll., International Equine Colitis Research Group, Department of Pathobiology, University of Guelph, Guelph, Canada (2019), Report on the Havemeyer Foundation workshop on acute colitis of the adult horse, Equine Vet. J., 2020 Mar ; 52 (2) :163-164.

Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr