La Semaine Vétérinaire n° 1866 du 11/09/2020

SOINS INTENSIFS

PRATIQUE CANINE FÉLINE NAC

FORMATION

MYLÈNE PANIZO

CONFÉRENCIERE

ÉLODIE DARNIS, diplômée de l’European college of veterinary internal medicine-companion animals (ECVIM-CA), spécialiste en médecine interne. Article rédigé d’après une conférence se tenant lors de la soirée organisée par le Centre hospitalier vétérinaire (CHV) Frégis (94), en octobre 2019.

Les fluides de l’organisme sont répartis en trois compartiments : extracellulaire pour un tiers (dont 3/4 interstitiel et 1/4 intravasculaire) et intracellulaire pour deux tiers. La déshydratation, qui concerne les compartiments interstitiels et intracellulaires, peut conduire à une hypovolémie (diminution du volume de sang dans les vaisseaux), laquelle induit une diminution de la perfusion tissulaire et une hypoxie. À l’inverse, un animal surhydraté risque de développer un œdème interstitiel, qui entraîne une diminution de la ventilation pulmonaire, altérant l’oxygénation des tissus. ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK