La Semaine Vétérinaire n° 1863 du 21/08/2020

EXPRESSION

LA QUESTION EN DÉBAT

CHANTAL BÉRAUD

Chaque praticien devrait à terme être libre de choisir de déléguer ou pas certains actes à son asv. Cette évolution permettrait même à l’activité de la physiothérapie de devenir enfin rentable ! Mais que cette délégation puisse ou pas s’appliquer au domicile du client continue de diviser la profession…

À CHAQUE PRATICIEN D’EN DÉCIDER JACQUES GUÉRIN (N88)Président du Conseil national de l’Ordre des vétérinaires à l’issue de la réflexion toujours en cours sur la délégation des actes vétérinaires aux ASV, il reviendra à chaque praticien de réaliser un audit de sa structure, pour décider ce qu’il souhaite ou non mettre en pratique dans sa clinique. Par exemple, en physiothérapie, un ASV pourrait être chargé de réaliser certains actes vétérinaires prescrits, en restant placé sous l’autorité médicale du vétérinaire. Pourraient aussi être ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK