La Semaine Vétérinaire n° 1860 du 26/06/2020

“CHATS LIBRES”

PRATIQUE CANINE FÉLINE NAC

LORENZA RICHARD

Un rapport souligne que les vétérinaires praticiens pourraient davantage être impliqués dans le dispositif de gestion des populations de chats errants. Mais des freins financiers sont à lever.

Dans une société sensibilisée au bien-être animal, où l’euthanasie des chats errants est devenue inacceptable, le dispositif “chats libres” est mis en avant par le bureau de la protection animale de la Direction générale de l’alimentation (DGAL). Il implique une participation concrète de la profession vétérinaire. En mars 2020, des dysfonctionnements ont été pointés, notamment sur ce point, avec la publication d’un rapport1 rédigé sur demande de la DGAL, dans le cadre du master Pagers2. Entretien avec Gwenola Le Naour, ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK