La Semaine Vétérinaire n° 1860 du 26/06/2020

MÉDECINE PRÉVENTIVE

PRATIQUE CANINE FÉLINE NAC

FORMATION

MYLÈNE PANIZO

CONFÉRENCIER

CINDY CHERVIER, diplomate Ecvim-CA, spécialiste en médecine interne au CHV Massilia à Marseille (Bouches-du-Rhône) BENOÎT RANNOU, diplomate ACVP et ECVCP, responsable du laboratoire AzurVet-Lab à Saint-laurent-du-Var (Alpes-Maritimes) - PATRICK VERWAERDE, diplomate ECVECC, responsable du pôle anesthésie-réanimation-urgence-soins intensifs à l’ENVA (Val-de-Marne).

Article rédigé d’après une présentation faite au congrès de l’Afvac à Lyon (Rhône-Alpes), en novembre 2019.

Les analyseurs sanguins sont aujourd’hui disponibles dans presque toutes les structures vétérinaires. Ils permettent de réaliser rapidement des analyses de plus en plus performantes et complètes. Les bilans sanguins préventifs présentent de nombreux avantages dans le cadre d’une médecine préventive personnalisée, avec cependant certaines limites qu’il est important de connaître afin de ne pas commettre des erreurs d’interprétation. Détecter précocement des maladies Réaliser un bilan sanguin chez un animal sain peut permettre de détecter des maladies subcliniques, ce qui est particulièrement intéressant ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK