La Semaine Vétérinaire n° 1859 du 19/06/2020

CLIENTÈLE

ENTREPRISE

CHRISTELLE FOURNEL

Régulièrement évoquée dans les journaux vétérinaires, les congrès ou la littérature scientifique, l’empathie est-elle un phénomène de mode ou un vrai besoin des patients et clients ? Alors que ces compétences individuelles restent assez peu exprimées par les professionnels de santé, plusieurs études en ont montré les bénéfices.

L’empathie, faculté intuitive de se mettre à la place d’autrui, de percevoir ce qu’il ressent (dictionnaire Larousse), représente la conscience des états internes d’une personne et la réponse affective consécutive. Cette capacité est étudiée en médecine humaine depuis plus de 20 ans. En médecine vétérinaire, Jane Shaw, vétérinaire américaine, pionnière en communication client, fut l’un des premiers auteurs à publier sur le sujet, en reprenant les bases scientifiques de la médecine humaine.Un concept aux multiples dimensions Avoir de l’empathie suppose de ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK