La Semaine Vétérinaire n° 1857 du 05/06/2020

IMAGERIE MÉDICALE

PRATIQUE CANINE FÉLINE NAC

CHLOÉ TOUZET ET EYMERIC GOMES1

L’utilisation d’appareils émetteurs de rayonnements ionisants est strictement encadrée, avec des différences suivant le niveau d’activité de l’établissement de soins.

La radioprotection regroupe l’ensemble des mesures mises en place pour empêcher ou réduire les effets néfastes des rayonnements ionisants, à savoir, dans la pratique vétérinaire, les rayons X émis par les appareils de radiographie, de fluoro-radioscopie, de tomodensitométrie (scanner) et de radiothérapie.Qui est chargé de veiller à la radioprotection dans une clinique ? L’employeur est responsable de la radioprotection de son établissement. Il est en charge de la déclaration de détention de sa source de rayonnements ionisants, de l’information du personnel sur ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK