La Semaine Vétérinaire n° 1857 du 05/06/2020

TRAVAUX

ENTREPRISE

JACQUES NADEL

Les agenceurs doivent répondre aux besoins des vétérinaires et à leurs impératifs de budget serré. Avec une bonne préparation, l’aménagement de sa clinique n’en sera que facilité.

Un agencement ne se décide pas dans la précipitation. « Il faut se donner au moins six mois pour penser le projet, en y associant le plus en amont possible les agenceurs », conseille Christine Laudoueineix, architecte d’intérieur et commercial d’Athex. Il convient de prendre le temps d’aller voir des confrères récemment réagencés, sans s’en tenir aux références communiquées par l’agenceur qui leur sont souvent favorables. Le mieux est de pouvoir approcher de nouvelles réalisations par d’autres canaux (grossistes, commerciaux des laboratoires, ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK