La Semaine Vétérinaire n° 1857 du 05/06/2020

DÉBAT

ANALYSE

TANIT HALFON

Le vétérinaire doit-il se positionner sur tous les sujets relatifs au bien-être animal ? De quelle manière prendre la parole ? Qui devrait le faire ? De nombreuses questions émergent dans ce domaine. La journée de réflexion sur le bien-être animal qui s’est tenue à l’ENVA le 11 mars a apporté quelques pistes de solutions.

Le discours du député des Alpes-Maritimes et vétérinaire de formation, Loïc Dombreval, est connu, tant il le répète régulièrement. « Le bien-être animal n’est pas un effet de mode. (…) Pourtant, nous n’entendons pas tellement les vétérinaires, et pas de façon collective. (…) Que pensent, au fond, les vétérinaires de tout cela », a-t-il dit en substance au cours d’un séminaire de réflexion sur le positionnement des vétérinaires vis-à-vis du bien-être animal qui s’est tenu à l’École nationale vétérinaire d’Alfort (ENVA) le ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK