La Semaine Vétérinaire n° 1856 du 29/05/2020

CONTINUITÉ DES SOINS

PRATIQUE CANINE FÉLINE NAC

SYLVAIN RANSON

En clientèle canine, la permanence et continuité des soins engendre une grande disparité de service entre les différentes régions de France. Des établissements s’organisent pour répondre aux obligations des consoeurs et confrères de leur région. Voici comment rentabiliser son service de garde en cinq points essentiels.

1 Développer son réseau de conventions Les conseils régionaux de l’Ordre des vétérinaires recueillent, auprès de vétérinaires, les modalités de la permanence et continui té des soins (PCS). Le Code de déontologie précise qu’en cas de délégation de sa PCS une convention doit être signée entre les deux parties. Ces contrats officialisent la transmission des urgences vers le service vétérinaire de garde. Pour développer son réseau de vétérinaires référents, une démarche proactive est nécessaire. Statistiquement, un vétérinaire représente trois à quatre ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK