La Semaine Vétérinaire n° 1856 du 29/05/2020

DOSSIER

FRÉDÉRIC THUAL

APRÈS L’INTÉGRATION DES CENTRES HOSPITALIERS VÉTÉRINAIRES (CHV) NORDVET ET POMMERY PAR LE SUÉDOIS ANICURA ET DU CHV FRÉGIS PAR LE BRITANNIQUE IVC EVIDENSIA, UN MOUVEMENT SE DESSINE. UNE AVANCÉE INÉLUCTABLE POUR LES ADEPTES DES GRANDS GROUPES FACE À UN MODÈLE « À BOUT DE SOUFFLE », À DES EFFECTIFS CROISSANTS ET AU RETARD PRIS PAR RAPPORT AUX VOISINS EUROPÉENS.

Six jours après l’officialisation du Brexit, le 6 février, le groupe britannique IVC Evidencia annonçait l’intégration du centre hospitalier vétérinaire (CHV) Frégis à Arcueil (Val-de-Marne). Le ralliement du premier CHV français a fait grand bruit dans le landerneau vétérinaire. Une prise de guerre majeure à l’heure de la recomposition de la profession. Tout un symbole. La fin d’une époque ? Sûrement. Quels qu’ils soient, les professionnels rappellent les vertus du Code de déontologie garant, à leurs yeux, de toute dérive. Et pourtant, ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK