La Semaine Vétérinaire n° 1856 du 29/05/2020

LA FILIÈRE ÉQUINE FACE À LA CRISE

PRATIQUE MIXTE

MARINE NEVEUX

En cette période de bouleversements liés au Covid-19, Jean-Roch Gaillet a dû gérer la réorganisation de l’Institut français du cheval et de l’équitation (IFCE), qu’il dirige. Si les activités reprennent petit à petit, l’impact économique de la pandémie est élevé et menace les différents secteurs de la fi lière équine en France.

Comment se sont déroulés ces deux derniers mois à l’IFCE ? Comment avez-vous géré les enjeux sanitaires de la crise ? Nous privilégions la sécurité du personnel. Pour les métiers où le télétravail n’est pas possible, nous avons recours à une autorisation spéciale d’absence : les personnes sont alors payées mais ont une obligation de prendre des jours de RTT ou de congé. Sur ces fonctions, nous réalisons un roulement. Pour les palefreniers-soigneurs, le but est de faire travailler chacun à tour de rôle ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr