La Semaine Vétérinaire n° 1854 du 15/05/2020

DÉPISTAGE DU SARS-COV-2

FAIRE FRONT AU COVID-19

MICHAELLA IGOHO-MORADEL

La levée progressive du confinement, amorcée le 11 mai, suppose la multiplication des capacités d’analyses des tests de dépistage du Covid-19. Si à ce jour peu de laboratoires vétérinaires départementaux sont sollicités, le déconfinement devrait être générateur d’analyses.

Dans une France coupée en deux, la mobilisation des laboratoires vétérinaires départementaux d’analyses, pour atteindre les 700 000 tests par semaine, est précieuse. Malgré un retard à l’allumage, dû notamment à des lourdeurs administratives, Aurèle Valognes, présidente de l’Adilva1, indique que les laboratoires vétérinaires sont en ordre de marche. Plus d’un mois après la publication2 du décret les autorisant à réaliser des tests de dépistage du Covid-19, Jean-Luc Angot, président de l’Académie vétérinaire de France (AVF), souligne les difficultés à rendre ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK