La Semaine Vétérinaire n° 1854 du 15/05/2020

EXERCICE PROFESSIONNEL

FAIRE FRONT AU COVID-19

TANIT HALFON

Un décret vient d’autoriser, pour une période de 18 mois, une expérimentation de la télémédecine vétérinaire. Si son usage est strictement encadré, c’est bien le vétérinaire praticien qui reste responsable de son choix.

Effectuer un suivi de traitement via un échange téléphonique ou électronique est désormais officiellement autorisé. Depuis le 6 mai, la télémédecine vétérinaire est possible en France. Il aura fallu attendre huit semaines de confinement, et d’en arriver à seulement trois jours du début du déconfinement, pour qu’un décret légalise son usage. À ce stade, il s’agit encore d’une première étape avec une phase d’expérimentation de 18 mois, sur laquelle Denis Avignon, vice-président du Conseil national de l’Ordre des vétérinaires (CNOV), ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK