La Semaine Vétérinaire n° 1854 du 15/05/2020

EXERCICE PROFESSIONNEL

FAIRE FRONT AU COVID-19

MICHAELLA IGOHO-MORADEL

En pratique, le respect des recommandations du ministère pour pallier les effets de la crise met à l’abri les vétérinaires, qui s’inquiétaient de leur faible valeur juridique.

Dès le début du confinement, les vétérinaires praticiens se sont interrogés : fallait-il poursuivre les visites au sein des élevages avec l’omniprésence d’une menace pour leur santé ? Devaient-ils continuer à délivrer des médicaments en prenant le risque de voir leur responsabilité pénale engagée ? En mars, le ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation a publié des instructions techniques pour les accompagner dans la gestion de cette crise sanitaire. La question1 s’est alors posée de savoir si ces différentes recommandations, à faible valeur ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK