La Semaine Vétérinaire n° 1851 du 24/04/2020

FINANCES

ENTREPRISE

JACQUES NADEL

La demande de report du paiement des loyers n’est pas gagnée. Pour en bénéficier, cela risque d’être compliqué si le bailleur ne fait pas preuve de solidarité et de bienveillance à votre égard. Néanmoins, des solutions existent.

À compter du 26 mars 2020 et jusqu’à la fin de l’état d’urgence sanitaire, les dirigeants impactés par la crise peuvent demander à leur bailleur (institutionnel ou privé) de bénéficier du report ou de la suspension du loyer, ainsi que des charges liées au bail. À la reprise de l’activité, ils feront l’objet de différés de paiement ou d’étalements sans pénalité ni intérêt de retard adaptés à la situation des entreprises. Pour profiter du report des loyers, les cliniques vétérinaires doivent pouvoir ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK