La Semaine Vétérinaire n° 1851 du 24/04/2020

STRATÉGIE DE CRISE

PRATIQUE CANINE FÉLINE NAC

TANIT HALFON

Dans cette période “hors norme”, le centre spécialisé en oncologie doit trouver le bon compromis pour gérer au mieux les animaux malades.

Avec la crise du Covid-19, la cancérologie vétérinaire est aussi obligée de s’adapter. Jérôme Benoit, vétérinaire en exercice exclusif en radio-oncologie1, exerce dans le service de cancérologie à la clinique vétérinaire Oncovet à Villeneuve-d’Ascq (Nord). Il précise les dispositions adoptées au sein de sa structure. Comment avez-vous adapté l’organisation du service de cancérologie ? Jérôme Benoit : Pour les nouvelles consultations, nous raisonnons au cas par cas. Toutes les demandes de rendez-vous sont validées par un vétérinaire. Par exemple, les animaux présentant des tumeurs ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK