La Semaine Vétérinaire n° 1851 du 24/04/2020

MÉDECINE FÉLINE

PRATIQUE CANINE FÉLINE NAC

ANNE-CLAIRE GAGNON

Qu’il s’agisse d’utilisation raisonnée des anti-inflammatoires non stéroïdiens ou de médecine prédictive, le congrès annuel de l’American Association of Feline Practitioners est l’occasion de discuter de l’avenir de la médecine féline.

Avec 1 387 congressistes, le congrès mondial de médecine féline, qui s’est tenu début novembre à San Francisco (États-Unis) sur le thème de la gestion des maladies complexes, a affiché la plus grande affluence jamais enregistrée par l’Association des praticiens félins américains (American Association of Feline Practitioners, AAFP). Les anti-inflammatoires, pas obligatoires Parmi les tendances pharmacologiques du moment, un appel unanime à la modération sur l’usage des anti-inflammatoires a été lancé. Après “Les antibiotiques, c’est pas automatique”, les anti-inflammatoires ne sont “plus obligatoires”, ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK