La Semaine Vétérinaire n° 1851 du 24/04/2020

MÉDECINE FÉLINE

PRATIQUE CANINE FÉLINE NAC

ANNE-CLAIRE GAGNON

Qu’il s’agisse d’utilisation raisonnée des anti-inflammatoires non stéroïdiens ou de médecine prédictive, le congrès annuel de l’American Association of Feline Practitioners est l’occasion de discuter de l’avenir de la médecine féline.

Avec 1 387 congressistes, le congrès mondial de médecine féline, qui s’est tenu début novembre à San Francisco (États-Unis) sur le thème de la gestion des maladies complexes, a affiché la plus grande affluence jamais enregistrée par l’Association des praticiens félins américains (American Association of Feline Practitioners, AAFP). Les anti-inflammatoires, pas obligatoires Parmi les tendances pharmacologiques du moment, un appel unanime à la modération sur l’usage des anti-inflammatoires a été lancé. Après “Les antibiotiques, c’est pas automatique”, les anti-inflammatoires ne sont “plus obligatoires”, ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr