La Semaine Vétérinaire n° 1851 du 24/04/2020

ÉDITO

MICHAELLA IGOHO-MORADEL

Cheffe de rubrique pharmacie et réglementation

Dans un contexte de “guerre” sanitaire, il est plus que temps de faire sauter les derniers carcans idéologiques ! Un petit retour en arrière s’impose, souvenez-vous. En 2009, Roselyne Bachelot, alors ministre de la Santé, tenait ces propos1 : « Dès lors que je veux médicaliser la biologie médicale, je ne puis la confier à un professionnel [comprendre ici un vétérinaire] qui ne connaît pas la médecine humaine, pas plus d’ailleurs que le médecin ne connaît l’art de soigner les animaux. Mesdames, Messieurs ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK