La Semaine Vétérinaire n° 1849 du 10/04/2020

GESTION

ENTREPRISE

FRANÇOISE SIGOT

La France est à l’arrêt, l’économie est paralysée. Pourtant, les vétérinaires chefs d’entreprise doivent se mettre en ordre de marche pour traverser cette crise sans trop de casse et pouvoir repartir du mieux possible. Quelques conseils pour s’adapter.

Mettre les dépenses à zéro Le premier travail à entreprendre pour passer ce cap difficile est la réduction des dépenses. Dans l’idéal, il convient de les ramener à zéro, la réalité sera sûrement un peu au-dessus. Loyers, emprunts, salaires, charges sociales et fiscales, factures d’énergie… Tous les postes de charges doivent être analysés et à tout le moins réduits, voire coupés. Tout cela doit se faire à l’aune des mesures gouvernementales. Par exemple, activer le chômage partiel pour toute ou partie ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK