La Semaine Vétérinaire n° 1849 du 10/04/2020

URGENCE INTERNATIONALE

FAIRE FRONT AU COVID-19

CHANTAL BÉRAUD

Selon Patrice Gautier (N 94), côté vétérinaire, l’urgence est de s’assurer que le commerce de la faune sauvage cesse immédiatement et véritablement dans des pays tels que la Chine. Ses paroles n’engagent pas l’OIE, dont il est l’un des experts.

Comment êtes-vous devenu expert auprès de l’Organisation mondiale de la santé animale (OIE) ?Patrice Gautier : Diplômé de l’École nationale vétérinaire de Nantes en 1994, je suis parti, dès l’an 2000, exercer au Viêtnam. J’étais donc responsable de Vétérinaires sans frontières et présent en Asie lors des épidémies du syndrome respiratoire aigu sévère (Sras), début 2003, et, quelques mois plus tard, de l’influenza aviaire. C’est depuis ces crises que je suis devenu, avec d’autres, expert vétérinaire pour l’OIE sur la thématique de ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK