La Semaine Vétérinaire n° 1849 du 10/04/2020

RÉSERVE SANITAIRE

FAIRE FRONT AU COVID-19

CHANTAL BÉRAUD

Qu’ils soient praticiens en activité, jeunes retraités ou étudiants, les vétérinaires répondent présents pour donner bénévolement de leur temps, en renfort des autres acteurs sanitaires locaux. Portrait croisé de deux volontaires, déjà inscrits à la réserve sanitaire.

HÉLÈNE PASQUETVétérinaire équine à Ennezat (Puy-de-Dôme)« J’ai le sens du devoir et les personnes fragiles doivent absolument être protégées » © D. R. Côté pile, il y a Hélène Pasquet, vétérinaire équine à Ennezat (Puy-de-Dôme). Côté face : Matthieu Broussois, vétérinaire canin à Rouen (Seine-Maritime). Point commun ? Ils font partie des quelque 5 000 volontaires vétérinaires inscrits pour faire partie de la réserve sanitaire, en renfort dans la lutte contre le Covid-19. Mais pourquoi diantre veulent-ils courir une telle aventure ? « Il faut bien donner un ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK