La Semaine Vétérinaire n° 1847 du 27/03/2020

PANDÉMIE

ANALYSE

VALENTINE CHAMARD*, CLOTHILDE BARDE**, TANIT HALFON***, CHANTAL BÉRAUD****

L’épidémie de Covid-19 oblige la profession à s’adapter, entre les injonctions du gouvernement à rester chez soi et les obligations déontologiques qui sont les siennes quant à la permanence et continuité de soins. Retours d’expérience.

TÉMOIGNAGEADELINE LINSARTPraticienne NAC au CHV de Saint-Martin-Bellevue (Haute-Savoie)Nous restons unis dans l’entraide L’organisation de la clinique a été totalement repensée : entre les arrêts pour garder les enfants, les arrêts maladie et les personnes encore en poste. Nous avons choisi pour ces derniers de laisser chacun décider s’il se porte volontaire pour travailler ou s’il préfère être confiné. Toutes les décisions sont prises collectivement. Pour les collaborateurs libéraux qui souhaitent continuer à exercer, les associés leur laissent la priorité afin qu’ils ne ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK