La Semaine Vétérinaire n° 1847 du 27/03/2020

DISTRIBUTION VÉTÉRINAIRE

PHARMACIE

MICHAELLA IGOHO-MORADEL

La crise sanitaire a fait exploser les ventes d’aliments pour animaux de compagnie. Dans ce contexte, approvisionner les cabinets et les cliniques vétérinaires constitue un véritable défi pour les centrales d’achat, qui font également face aux conséquences organisationnelles liées au confinement.

Avec le papier toilette et les paquets de pâtes, les croquettes font partie des produits que les Français stockent depuis l’annonce, le 16 mars, du confinement pour limiter la propagation de l’épidémie de Covid-19. En quelques heures à peine, les propriétaires d’animaux de compagnie se précipitaient dans les cabinets et cliniques vétérinaires pour s’approvisionner en médicaments et aliments pour leurs animaux. Des praticiens ont parfois fait face à des « commandes folles ». Cet afflux de clientèle a naturellement eu des conséquences sur ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK