La Semaine Vétérinaire n° 1844 du 06/03/2020

BIG DATA

PRATIQUE CANINE FÉLINE NAC

TANIT HALFON

Les chercheurs de Savsnet ont démontré l’intérêt du programme pour la surveillance syndromique chez les chats et les chiens domestiques.

À l’université de Liverpool, on mise sur le numérique pour améliorer les connaissances sur la santé des carnivores domestiques. Depuis une petite dizaine d’années, des chercheurs travaillent ainsi sur le programme Savsnet. Le principe : la collecte de données de santé directement de structures vétérinaires volontaires et de laboratoires, à des fins d’études épidémiologiques. Dernier né de ce programme de recherche : la preuve que ce système est capable de détecter rapidement des événements de santé dans les populations canines et félines1. ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK