La Semaine Vétérinaire n° 1844 du 06/03/2020

RATIONNEMENT

PRATIQUE MIXTE

FORMATION

TANIT HALFON

En élevage biologique, la réglementation impose de distribuer des fourrages grossiers aux animaux. En outre, l’autonomie protéique est recherchée. Dans ce contexte, un essai a cherché à évaluer si un apport de légumineuses fourragères sous forme de fourrage grossier, ici de la luzerne1, permettait de réduire la quantité d’aliment commercial distribuée à des porcs en engraissement. Pour ce faire, une étude est menée sur deux bandes de 60 animaux, avec pour objectif de comparer 5 traitements. Au lot de contrôle ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK