La Semaine Vétérinaire n° 1843 du 28/02/2020

ÉVOLUTION JURIDIQUE

PRATIQUE CANINE FÉLINE NAC

LORENZA RICHARD

NOTRE CONFRÈRE ET DÉPUTÉ LOÏC DOMBREVAL RECONNAÎT L’INEFFICACITÉ DU TEXTE DE JANVIER 1999 SUR LES CHIENS DITS DANGEREUX ET ÉVOQUE QUELQUES PISTES DE RÉFLEXION QUI SERONT ENVISAGÉES DANS LE CADRE DE LA MISSION D’AMÉLIORATION DU BIEN-ÊTRE ANIMAL DONT IL EST CHARGÉ.

Force est de constater, 21 ans après sa promulgation, que la loi du 6 janvier 1999 relative aux chiens dangereux est inefficace », admet Loïc Dombreval, député La République en marche des Alpes-Maritimes de la 2e circonscription des Alpes-Maritimes et président du groupe d’études sur la condition animale de l’Assemblée nationale. Il est en effet chargé de rendre un rapport, notamment sur le suivi des animaux mordeurs, dangereux ou errants, dans le cadre de la mission d’amélioration du bien-être de l’animal de compagnie ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK