La Semaine Vétérinaire n° 1843 du 28/02/2020

SEXAGE IN OVO

PRATIQUE MIXTE

ANALYSE

TANIT HALFON

Le sexage des embryons de poules dans l’œuf à une échelle industrielle poserait encore des problèmes techniques et économiques, selon une chercheuse de l’INRAE.

En janvier, le ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, Didier Guillaume, a annoncé un partenariat avec l’Allemagne pour développer des méthodes alternatives au broyage des poussins. Avec un engagement commun : mettre fin à cette pratique d’ici fin 2021. Marina Govoroun, chercheuse à l’Institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement (INRAE), qui a travaillé sur cette question, fait le point sur la faisabilité technique du sexage in ovo.Les annonces faites par le ministre de l’Agriculture sont-elles crédibles ?Je suis très ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK