La Semaine Vétérinaire n° 1843 du 28/02/2020

RECHERCHE

PRATIQUE CANINE FÉLINE NAC

TANIT HALFON

Des études récentes suggèrent que la musique aurait des effets relaxants sur les carnivores domestiques.

Trois études publiées1 en janvier se sont penchées sur l’impact de la musique sur les chiens et les chats. Pour les premiers, deux équipes de l’université de Sydney (Australie) ont procédé à une revue systématique de la littérature qui révèle qu’avec la musique classique les chiens présentent un nombre réduit de réponses comportementales au stress comme les vocalises ou l’agitation. En outre, une des études menée dans un hôpital vétérinaire américain, si elle n’a pas révélé de différences significatives dans ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK