La Semaine Vétérinaire n° 1843 du 28/02/2020

EXPRESSION

LA QUESTION EN DéBAT

Les auxiliaires vétérinaires pourront-ils, en toute légalité, pratiquer certains actes jusqu’à présent réservés aux seuls vétérinaires ? La question est en réflexion et mobilise les organisations professionnelles vétérinaires.

C’EST UN SUJET QUI EST MAÎTRISABLE RÉMI GELLÉ (T 77) Praticien canin en Gironde Non, ce n’est pas ouvrir la boîte de Pandore, à condition d’aborder la question de façon correcte. C’est pourquoi l’Ordre, le Syndicat national des vétérinaires d’exercice libéral (SNVEL), les organismes techniques doivent déterminer quels soins - c’est-à-dire quels actes quotidiens - pourront être délégués et comment. Je pense, par exemple, que le vétérinaire qui prescrit l’acte à l’ASV doit demeurer à portée de voix, de manière à pouvoir être sollicité à tout moment. ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK