La Semaine Vétérinaire n° 1842 du 21/02/2020

DOSSIER

LES ARGUMENTS ERRONÉS, VOIRE FALLACIEUX, CONTRE LA VACCINATION DOIVENT ÊTRE COMBATTUS AVEC LES ARMES QUE LES VÉTÉRINAIRES ONT À LEUR DISPOSITION : LE CONSENTEMENT ÉCLAIRÉ ET LES BONNES PRATIQUES.

La baisse de la couverture vaccinale a déjà des conséquences tangibles dans la résurgence de certaines maladies à haute contagiosité, comme l’ont prouvé les flambées épidémiques de la parvovirose canine au Royaume-Uni et en Belgique en 2018. Et cela risque de s’aggraver, de la même façon que les cas de rougeoles graves se multiplient dans la population humaine depuis quelques années. À tel point que trois organisations européennes de vétérinaires et de laboratoires pharmaceutiques ont lancé une alerte lors de ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK