Redressement avant liquidation - La Semaine Vétérinaire n° 1842 du 21/02/2020
La Semaine Vétérinaire n° 1842 du 21/02/2020

F I L M

COMMUNAUTÉ VÉTÉRINAIRE

Auteur(s) : MICHEL BERTROU

Bien qu’il prenne part à l’empathie actuelle du cinéma pour la crise agricole, ce documentaire est né d’une rencontre improbable sur une plage entre un réalisateur en vue1 et un jeune éleveur qui voyait la mer pour la première fois. Touché par les soucis professionnels dont lui fait part Cyrille, Rodolphe Marconi décide de le filmer chez lui dans le Puy-de-Dôme. Seul à faire tourner la petite exploitation laitière que lui a cédée son père, et malgré des extras - la fabrication de beurre qu’il vend sur le marché et un job de serveur dans un restaurant local -, le jeune homme ne parvient pas à éponger les dettes (crédits, aliments, frais vétérinaires). On apprend qu’à la suite de la perte de huit vaches sur les dix qu’il avait achetées pour étoffer le troupeau, sa production n’est pas suffisante pour dégager des bénéfices. Filmant l’agriculteur au plus près durant ses 18 heures de travail quotidien, le réalisateur l’accompagne dans son inexorable banqueroute sans chercher à stigmatiser la mécanique implacable du système qui le broie. Que l’on se demande au cours du film si Cyrille, malgré ses efforts, s’y prend correctement (dans sa gestion sanitaire notamment) et est à sa place ici, est, au fond, significatif de la forte pression de réussite à laquelle est désormais soumis le monde intemporel des petits paysans. Ce portrait sensible d’un jeune éleveur atypique, désarmant d’innocence, qui affronte son triste destin avec courage et sans colère, en murmure l’ingratitude.

1. Il a réalisé notamment Le Dernier Jour (2004) et Lagerfeld Confidentiel (2007).

Cyrille, agriculteur, 30 ans, 20 vaches, du lait, du beurre, des dettes de Rodolphe Marconi, France, 1 h 25, sortie le 26 février.

© Black Dynamite Films
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr