La Semaine Vétérinaire n° 1842 du 21/02/2020

MYOCARDIOPATHIE FÉLINE

PRATIQUE CANINE FÉLINE ET NAC

FORMATION

TAREK BOUZOURAA

Lors de cardiopathie chez le chat, l’activation du système rénine-angiotensine-aldostérone génère une suite d’événements qui aboutis sent à l’insuffisance cardiaque. Dans l’objectif d’agir en bloquant cette cascade délétère, certains cardiologues vétérinaires ont supposé par le passé1 que l’emploi d’un inhibiteur de l’enzyme de conversion de l’angiotensine (IECA), lors de myocardiopathie chez le chat, pourrait revêtir un intérêt et retarder la progression pathologique. Une étude de premier rang a récemment été publiée dans le Journal of Veterinary Internal Medicine2. Des critères d’inclusion, ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
de La Semaine Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
La Semaine Vétérinaire
La Semaine Vétérinaire, le journal de tous, la référence de chacun. L'actualité complète de la profession vétérinaire.
Abonné à La Semaine Vétérinaire, retrouvez
votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK